Vous venez de décrocher un entretien et c’est la joie ! Ensuite, vous commencez à stresser. Mais pas de panique, nous allons vous donner les clés pour réussir un entretien. Entraînez-vous comme un sportif avant le jour J et préparez un pitch bien musclé. Guide.

La préparation pour réussir un entretien d’embauche

On vous l’a sûrement déjà dit : « l’essentiel est de rester naturel ! », mais on vous le répète seulement pour calmer votre stress. Il ne faut certainement pas aller à un entretien sans avoir préparé un discours. Être naturel ne suffit pas à convaincre le recruteur. Il convient aussi d’être crédible et pour le paraître, un véritable travail de préparation s’impose.

Vous allez devoir apprendre à parler de vous-même, de vos expériences professionnelles et de votre projet de vie en rapport avec les attentes de l’employeur. D’autant plus, si vous êtes âgé de moins de 30 ans, sans doute, vous ne maîtrisez pas les règles et approches afférentes au milieu actif. Jouer sur l’improvisation ne vous apporte pas forcément de bons résultats.

Entretien d'embauche
Réussir son entretien d’embauche Crédit photo : © pixabay

Observer l’annonce pour bien se préparer

Il est important de consacrer du temps et d’aller étape par étape dans le cadre de la préparation d’un entretien. La première chose à faire est de collecter des informations qui concernent l’entreprise. Regroupez-en à partir de l’annonce ayant retenu votre attention. Cela est nécessaire pour sortir du lot parce que la plupart des rivaux ont sûrement postulé pour plusieurs postes au point de ne plus savoir lequel va faire l’objet d’un entretien. Ces candidats ne vont pas tous se pencher sur l’offre surtout pour cette raison. Mais vous, vous allez essayer de retrouver l’annonce pour pouvoir la scruter attentivement.

Pendant l’examen, prenez conscience de la demande après avoir noté les informations importantes relatives au profil recherché : ses qualités, diplômes, expérience professionnelle requise…

Se renseigner sur l’entreprise

Tant mieux si l’annonce fait part du nom de l’entreprise parce que cela vous permet de vous informer davantage sur celle-ci. Utilisez Internet, recherchez le site web de la firme, ses comptes sociaux, et passez par les forums. Lors de votre exploration, notez tous les prestations ou les produits dont elle propose. Soyez au courant même des nouveautés qu’elle cherche à lancer prochainement. Ce serait même facile pour vous de réussir un entretien si vous pouvez accéder à l’organigramme de l’organisme qui vous a contacté. Ainsi vous aurez une petite idée de la personne qui pourrait vous recevoir. N’oubliez pas de consulter son profil LinkedIn afin d’avoir un aperçu de ses points d’intérêts et d’anticiper en fonction le questionnaire.

Dans le cas où vous postulez pour le métier d’un cadre, vous devrez être capable de situer l’entreprise selon son CA et le nombre de ses commerces ou usines. Consultez la presse ou demandez à des amis ayant déjà travaillé chez celle-ci des informations comme l’ambiance de travail, la politique de recrutement et la rémunération possible. Vous avez besoin de tout savoir afin de paraître réactif lors de l’entrevue et de confirmer ainsi votre motivation et vos connaissances du milieu.

Analyser le CV pour réussir un entretien

Il est nécessaire d’analyser avant le jour J le CV. Comme il s’agit du document de référence pour le recruteur, autant prendre un bout de papier et de noter vos points forts en lien avec l’offre d’emploi. Mettez-vous à la place du recruteur et demandez-vous :

  • Qu’est-ce qui pourrait lui intéresser dans votre CV ?
  • Qu’est-ce qui pourrait retenir l’attention de cette personne, à part la formation et les expériences mentionnées ?
  • Quelle sera l’attitude à afficher et l’attitude à ne pas afficher pour faire bonne impression ?
  • Il y a-t-il eu une raison qui vous a poussé à postuler pour cette offre en particulier ? Laquelle ?

Après avoir répondu à ces questions, mettez en avant ce qui vous semble être vos atouts. Rédigez un nouveau CV s’il le faut.

Affronter ses faiblesses

Le recruteur ne vous demande pas seulement de parler de vos atouts, il vous demandera également quelles sont vos faiblesses ? Il vous interroge par exemple sur vos insuccès, sur la période de chômage et même sur votre manque d’expérience si c’est le cas.

Avoir des défauts, ça peut être acceptable du moment que vous ne vous voilez pas la face devant votre interlocuteur. Pensez plutôt à la manière dont vous allez répondre à ses questions. N’essayez pas de nier ni de dissimuler les lacunes qui sont visibles dans votre CV parce que cela ne vous fera pas du paraître crédible, encore moins digne de confiance. Préférez plutôt orienter le sujet vers du positif. Voici un petit exemple dont vous pouvez vous en inspirer.

« Oui, comme vous pouvez le constater, je n’ai pas d’expérience dans le commerce, mais l’agroalimentaire m’a déjà initié sur les démarches qualité. Et je veux apprendre de nouvelles choses et contribuer au développement de votre activité, c’est pourquoi j’ai décidé de postuler ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *